Le lavandin

La culture

 

Le lavandin est un croisement naturel entre la lavande aspic et la lavande vraie. On le cultive pour sa production importante d’huile essentielle et parce qu’elle s’adapte à des altitudes moins élevées que la lavande vraie qui pousse spontanément à plus de 600m.

 

Une plantation de lavandin reste en place une dizaine d’années.

 

Nous avons mis en place à l’automne 2003 une petite lavanderaie. Tous les travaux effectués sont manuels ou mécaniques, pas de produits chimiques chez nous !

 

Puis nous avons récupéré des graines de lavande du Quercy issue d’anciennes lavanderaies à l’abandon dans le Nord du Lot. Nous avons mis en place une pépinière en vue de transiter sur de la lavande vraie, autre variété plus rustique et moins sensible à certaines maladies.

 

La récolte

Chaque été, en août, nous récoltons les tiges et fleurs du lavandin lorsque la plante est au 3/4 fanée. C’est à ce moment que ses teneurs en huiles essentielles sont les plus fortes. Mais attention à ne pas trop tarder car après cet éclat de parfum, les fleurs perdent vite leurs arômes.

 

Nous récoltons le matin, pour ensuite les faire sécher au soleil l’après midi. Une fois les fleurs séchées nous pouvons les stocker pour la distillation.

 

La distillation

Nous distillons notre lavandin avec un alambic à colonne de 100L. La distillation consiste à extraire un composant liquide (l’huile essentielle) d’un corps solide (le lavandin). La chaudière fournit de la vapeur d’eau qui entraîne les huiles essentielles en traversant les plantes. Cette vapeur d’eau chargée d’essence est acheminée via le col de cygne au serpentin réfrigéré dans lequel elle se condense pour donner le distillat.

 

Le distillat est composé de deux phases différentes : l’huile essentielle et l’eau florale. On les dissocie grâce à un essencier : les huiles essentielles, moins denses que l’eau florale, restent à la surface.

 

Les propriétés aromatiques mais aussi médicinales du lavandin sont multiples : antiseptique, bactéricide, cicatrisante, antispasmodique, analgésique, dermatologique.

Gaëlle et Julien Taillefer - 46130 Loubressac - tel : 05.65.38.74.40 - email : contact@fermedesiran.com

Mentions légales - Conditions générales de vente - Plan du site

© 2017 La ferme de Siran - Site internet créé par By-Emblem - Création de site internet dans le Lot - Midi-Pyrénées

Le lavandin

La culture

 

Le lavandin est un croisement naturel entre la lavande aspic et la lavande vraie. On le cultive pour sa production importante d’huile essentielle et parce qu’elle s’adapte à des altitudes moins élevées que la lavande vraie qui pousse spontanément à plus de 600m.

 

Une plantation de lavandin reste en place une dizaine d’années.

 

Nous avons mis en place à l’automne 2003 une petite lavanderaie. Tous les travaux effectués sont manuels ou mécaniques, pas de produits chimiques chez nous !

 

Puis nous avons récupéré des graines de lavande du Quercy issue d’anciennes lavanderaies à l’abandon dans le Nord du Lot. Nous avons mis en place une pépinière en vue de transiter sur de la lavande vraie, autre variété plus rustique et moins sensible à certaines maladies.

 

La récolte

Chaque été, en août, nous récoltons les tiges et fleurs du lavandin lorsque la plante est au 3/4 fanée. C’est à ce moment que ses teneurs en huiles essentielles sont les plus fortes. Mais attention à ne pas trop tarder car après cet éclat de parfum, les fleurs perdent vite leurs arômes.

 

Nous récoltons le matin, pour ensuite les faire sécher au soleil l’après midi. Une fois les fleurs séchées nous pouvons les stocker pour la distillation.

 

La distillation

Nous distillons notre lavandin avec un alambic à colonne de 100L. La distillation consiste à extraire un composant liquide (l’huile essentielle) d’un corps solide (le lavandin). La chaudière fournit de la vapeur d’eau qui entraîne les huiles essentielles en traversant les plantes. Cette vapeur d’eau chargée d’essence est acheminée via le col de cygne au serpentin réfrigéré dans lequel elle se condense pour donner le distillat.

 

Le distillat est composé de deux phases différentes : l’huile essentielle et l’eau florale. On les dissocie grâce à un essencier : les huiles essentielles, moins denses que l’eau florale, restent à la surface.

 

Les propriétés aromatiques mais aussi médicinales du lavandin sont multiples : antiseptique, bactéricide, cicatrisante, antispasmodique, analgésique, dermatologique.

Gaëlle et Julien Taillefer – 46130 Loubressac – tel : 05.65.38.74.40 – email : contact@fermedesiran.com

Mentions légalesConditions générales de ventePlan du site

© 2017 La ferme de Siran – Site internet créé par By-Emblem – Création de site internet dans le Lot – Midi-Pyrénées